Rhinoplastie secondaire

Rhinoplastie secondaire à Toulouse


La rhinoplastie est l’intervention de chirurgie esthétique et réparatrice qui compte le plus de reprises chirurgicales de “second temps”. S’agissant des rhinoplasties par voie externe, le taux de reprise opératoire varie autour de 10% selon les études scientifiques.

La rhinoplastie secondaire concerne les patients qui ont déjà été opérés du nez et présentent un résultat insuffisant sur le plan esthétique et/ou fonctionnel.

En règle générale, une rhinoplastie secondaire ne doit pas être envisagée avant six mois voire une année suivant la précédente intervention afin d’attendre la stabilisation de la réaction cicatricielle tissulaire, fixant ainsi la morphologie définitive du nez.

La décision d’entreprendre une rhinoplastie secondaire en cas de défaut même minime doit tenir compte de l’aspect psychologique du patient. Les patients seront clairement informés du rapport bénéfice/risque. Il ne s’agit en aucun cas d’une chirurgie à envisager dans l’urgence.

Le docteur Aude Wagner est spécialisée dans ce type d’intervention et porte une attention particulière à cette pathologie. Chaque patient qui viendra consulter au cabinet recueillera les informations détaillées sur ce qu’il est possible d’obtenir comme amélioration et sur la démarche chirurgicale qu’il devra subir. Le projet chirurgical sera pris conjointement entre le patient et le chirurgien. Les modalités et les risques de l’intervention de chirurgie secondaire seront précisées.

Le plus souvent il s’agit de simples retouches. L’intervention est donc simple, de courte durée, et peut se dérouler en mode ambulatoire. Parfois la retouche peut même être de type médicale.

Dans certains cas par contre le problème est plus complexe et nécessite une nouvelle intervention avec hospitalisation (une nuit). Dans ce cas le recours à une voie externe est souhaitable (petite cicatrice discrète à la base du nez).

Le traitement peut concerner :

Une anomalie de la pointe du nez :

  • pointe asymétrique ;
  • pointe pincée ;
  • pointe trop ronde ou trop large ;
  • pointe trop peu projetée ;
  • un problème de valves nasales.

 Mais aussi du dorsum (dos du nez) :

  • surgical look (nez en V inversé) ;
  • ensellure nasale (nez de boxeur) ;
  • nez trop pincé ;
  • persistance d’une bosse inférieure (bec de corbin) ;
  • irrégularité du dorsum ;
  • déviation nasale ;
  • nez trop court (orifices narinaires trop visibles de face).

Dans tous les cas, le but de l’opération est d’obtenir une nette amélioration esthétique avec un résultat le plus naturel possible.

Le docteur Aude Wagner est membre de la Société de rhinoplastie européenne. Elle participe régulièrement aux congrès nationaux et internationaux afin de vous offrir une prise en charge de qualité tenant en compte des dernières avancées de la science.

 

Dans certains cas une prise en charge par la Sécurité sociale est possible. Cette demande doit toutefois être motivée par le chirurgien (il faut qu’il existe au moins un critère accepté par la Sécurité sociale). Un bilan complémentaire de type radio, rhinoscopie ou scanner peut être requis. Cette demande devra dans certains cas être validée par le médecin conseil de la CPAM lors d’un nouvel examen médical.

Télécharger la fiche

Consultation


La première consultation est le contact initial avec votre chirurgien. Il faudra donc essayer de lui faire part autant que possible de vos gênes (esthétiques ou respiratoires), d’un éventuel événement traumatique ou d’une chirurgie déjà réalisée au niveau du nez, sans oublier de signaler vos antécédents allergiques ou respiratoires. Si vous disposez d’anciens examens (scanner, radio, …), pensez à les apporter.

Le chirurgien réalisera alors un examen clinique ainsi que des photos de votre nez. Une discussion s’engagera pour vous décrire ce qu’il est ou non possible de réaliser. Nous détaillerons ensemble chaque partie du nez (pointe, largeur, volume, projection…). Vous serez informé de la technique chirurgicale la mieux adaptée à votre cas et des modalités de la prise en charge à la clinique. Des cas similaires au vôtre illustrés par des photos (avant/après) pourront vous être présentés afin de vous aider à mieux visualiser. Eventuellement un projet photographique (numérisé ou dessiné) sera proposé.

L’étude du nez et la proposition thérapeutique − le “projet chirurgical” − sont donc établis conjointement entre le médecin et le patient. Les inconvénients possibles et les risques de reprises sont expliqués dès cette première consultation. En cas de nécessité un bilan complémentaire vous sera prescrit (examen endoscopique, scanner du massif facial).

Lorsqu’une prise en charge par l’assurance maladie s’avèrera possible, une demande à transmettre à la CPAM vous sera remise.

En cas de chirurgie esthétique un devis détaillé sera établi.

Dans tous les cas une fiche d’information détaillant la technique, les risques et les modalités de l’intervention sera fournie.

Une deuxième consultation est le plus souvent recommandée avant l’intervention. Elle est l’occasion de répondre à de nouvelles interrogations, de clarifier les éventuelles zones d’ombre concernant les modalités de l’intervention, de procéder le cas échéant à l’étude des examens complémentaires demandés, de confirmer ou non la prise en charge et de revoir l’étude du projet photographique. Cette deuxième consultation est gratuite.

En fin de consultation la date de l’intervention est fixée ainsi que celle du rendez-vous avec l’anesthésiste.

Technique


La voie d’abord, l’incision, peut être cutanée à la base de la columelle ; on parle alors de “voie externe”. Cette voie est la plus adaptée à la rhinoplastie secondaire car elle permet d’aborder toutes les structures de l’architecture nasale pour réaliser un travail en précision.

Parfois un geste narinaires peut être associé (en cas de problème de valves nasales ou de narines trop larges). Les narines sont alors affinées par une petite cicatrice sur les bords narinaires quasi invisible à distance.

Dans certains cas des greffes sont nécessaires. Elles seront prélevées soit dans le nez (cloison nasale), soit au niveau de l’oreille (cartilage de conque), soit au niveau des côtes (cartilage costale), soit encore au niveau du cuir chevelu (fascia temporalis).

Lorsqu’une anomalie fonctionnelle est constatée, elle sera prise en charge dans le même temps opératoire (problème de valve externe, déviation septale, etc.)

Le rhinoplasticien peut être donc amené à traiter à la fois un problème respiratoire et un problème esthétique.

Rhinoplastie secondaire : la technique

Déroulement


L’entrée en clinique a lieu le matin même de la rhinoplastie secondaire.

Il faut arriver strictement à jeun depuis plus de six heures. L’arrêt du tabac est préférable au moins trois semaines avant l’intervention. Celle-ci est réalisée sous anesthésie générale et dure environ 2h30 voire plus. Une fois l’intervention terminée, le patient est accueilli pour surveillance en salle de réveil. L’intervention est suivie le plus souvent d’une nuit d’hospitalisation postopératoire.

En mode ambulatoire le patient peut rentrer chez lui le soir même avec une attelle sur le nez et parfois un méchage qui sera retiré le lendemain matin de l’intervention.

Suites postopératoires


Le docteur Aude Wagner vous verra le lendemain de l’intervention. Le méchage dans les narines pourra être retiré et la sortie s’effectuera avec généralement une petite attelle sur le nez.

L’intervention n’est pas douloureuse.

Des difficultés respiratoires peuvent toutefois persister pendant plusieurs jours voire quelques semaines en raison de croûtes intranarinaires et de l’œdème. En effet, un œdème et des ecchymoses des paupières apparaîtront le lendemain de l’intervention. Un traitement vous sera prescrit avant et après l’intervention (homéopathie) afin de minimiser ces effets secondaires quasi systématiques.

A domicile, des soins locaux seront nécessaires : lavage narinaires, soins sur la petite cicatrice columellaire s’il s’agit d’une rhinoseptoplastie, traitement de l’œdème. Ces soins vous seront expliqués à la clinique. Au besoin il conviendra de protéger les ecchymoses du soleil par un écran total.

Une première consultation de contrôle aura lieu au cinquième jour pour enlever les points, puis une nouvelle une semaine plus tard pour l’ablation de l’attelle.

La majeure partie de l’œdème s’estompera en dix jours. La reprise d’une vie sociale peut être envisagée dès le dixième jour. Des lavages des fosses nasales sont nécessaires pendant un mois environ afin d’éliminer des croûtes résiduelles et de retrouver rapidement une fonction ventilatoire correcte. La totalité de l’œdème disparaîtra progressivement en plusieurs mois. La partie rigide (osseuse) du nez dégonfle très vite alors que la pointe mettra de trois à six mois pour s'affiner et donner le résultat attendu. Il faudra éviter les sports de contact pendant les deux premiers mois (temps de consolidation osseuse).

Un suivi régulier sera organisé tout au long de l’année suivant l’intervention. Ces consultations auront pour objet de faire le point sur les fonctions ventilatoires et sur l’aspect morpho-esthétique du nez.

Résultat


L’intervention aura permis d’améliorer l’harmonie et l’aspect esthétique global du nez avec au besoin le recouvrement de sa fonction.

Un délai de trois à six mois est nécessaire pour un bon aperçu du résultat final. Néanmoins en matière de rhinoplastie il faudra attendre un an pour juger du résultat complet. En cas de rhinoplastie par voie externe le résultat sera plus long à venir qu’en cas de rhinoplastie par voie interne car la disparition de l’œdème et la mise en place des structures anatomiques les unes par rapport aux autres sont plus longues. Pour certaines peaux très épaisses, ce résultat peut même demander plus d’un an d’attente.

Cas n°1 résultat de rhinoplastie tertiaire par cartilage dorsal à 2 ans de faceCas n°1 résultat de rhinoplastie tertiaire par cartilage dorsal à 2 ans de face de trois-quarts droit

Vidéo


 

Contacter le Dr. Wagner Aude

Informations utiles

54 allée des Demoiselles
31400 toulouse
Tél : 05 61 53 80 80
Fax : 05 61 25 86 85
Ouvert du lundi au vendredi
de 8h30 à 19h00
N° en cas d'urgence
centre 15 SAMU